histoires des prophètes

Publié le par islamona

 
 
 
 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes, et que la bénédiction et le salut de Dieu soient accordés au sceau et dernier des Prophètes, notre maître Muhammad ainsi qu'au reste des Prophètes.

Dieu a assigné à toute l'humanité de suivre la voie qu'Il lui a tracée, et ce, depuis qu'Il a institué Adam , l'ancêtre du genre humain, comme Vicaire sur terre.  

Depuis, l'homme n'a cessé, à travers les temps, de violer les prescriptions divines, de les altérer et de les falsifier.  Allah envoya alors des Messagers pour reconduire les hommes dans la voie de rectitude de laquelle ils s'égaraient.   La vie et la prédication de ces Messagers constituent un exemple sublime de lutte pour la cause d'Allah à Lui la transcendance et l'exaltation.

La prophétie est une sélection de la part de Dieu et non pas un rang auquel on accède par la piété, le culte et la continence.

 

     Les prophètes étant des hommes tout comme les autres, ils mangent, boivent, se marient et éprouvent les sentiments comme leurs semblables humains.  

A la seule différence qu'Allah les a doués d'infaillibilité comme qualité inhérente qui les préserve de commettre le péché.  Certains hommes ont trouvé absurde que Dieu choisisse Ses Messagers parmi les humains, car ils s'attendaient à ce qu'ils fussent élus parmi les Anges.

«  Rien n'empêche les gens de croire, lorsque la bonne direction leur est indiquée, si ce n'est le fait de dire: "Dieu envoie-t-Il un homme comme messager ?  »
[ Sourate 17 Le Voyage Nocturne Verset 94. ]

«  Le conseil formé de notabilités mécréantes parmi le peuple de Noé déclara: "Cet individu n'est qu'un homme, semblable à vous, qui cherche à vous surpasser.  Si Dieu avait voulu nous enseigner, Il nous aurait envoyé des Anges.  Nous n'avons rien entendu de ce qu'Il raconte du temps de nos premiers ancêtres.  » [ Sourate 23  -  Verset  24 ]
 

     La nature humaine des messagers ne constitue aucunement une attaque qui récuserait la prophétie.  Elle est plutôt la preuve de la véracité de leur prédication.  Car comment interpréter, sinon, le fait qu'un être humain fasse des miracles dont le reste des hommes en sont incapables et que malgré cela, il ne prêche point sa personne à une époque où les gens se rendaient le culte entre eux, en dehors de Dieu ?  Y a-t-il en cela la moindre trace de recherche de gloire pour sa propre personne ?

 Nous ne pouvons donc avoir d'autres attitudes vis-à-vis de ces messagers que de croire à leurs missions et de nous moquer des attaques des mécréants qui ne font, en fait, que raffermir cette croyance.

     La croyance aux Messagers représente l'un des fondements de la foi, tel qu'il est rapporté dans le saint Coran et dans les traditions du Messager de Dieu .   La croyance en ces messagers affermit notre adhésion et l'assentiment de nos coeurs à la foi.  Elle exclue le doute et l'incertitude.

     Il n'y a pas une communauté qui n'ait eu de Prophète.  Ainsi, les hommes ne peuvent rien avancer comme excuse pour justifier leur égarement, une fois comparus devant Dieu .  Les prophètes sont par conséquent très nombreux.  Allah ne nous a raconté les histoires que d'un certain nombre d'entre eux.

«  Certes, Nous avons envoyé des Messagers avant toi : des uns Nous t'avons raconté l'histoire ; des autres Nous ne t'avons rien dit. Et il n'appartient pas à un Messager d'apporter un signe [ou verset] si ce n'est avec la permission d'Allah. Lorsque le commandement d'Allah viendra, tout sera décidé en toute justice; et ceux qui profèrent des mensonges sont alors les perdants » [Sourate 40 - Verset 78 ]

     Il est obligatoire de croire à tous les Messagers, notamment à : Adam, Idris, Noé, Hûd, Sâlih, Loth, Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, Joseph, Chu'ayb, Job, DûI-Kifl, Moïse, Aaron , David, Salomon, Elie, Elisée, Jonas, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus, Muhammad  - que Dieu les couvre tous de Sa bénédiction et de Son salut  -

La présente étude expose la vie de chacun d'eux et les enseignements à tirer de leur comportement par quiconque est doué de conscience et de bonne volonté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article