Tafsir - Sourate Baqara verset 200-202

Publié le par islamona





assalamu alaykum wa rahmattullah wa barrakattuh

Tafsir d'Ibn Kathîr ad-Dimashqi

 


« Une fois ces rites terminés, invoquez Dieu comme vous invoquez d’habitude vos pères , mais avec une ferveur plus vive encore.

Mais il est certaines personnes qui disent seulement :

«Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde ! » Ceux-là n’auront aucune part dans la vie future. Et il en est d’autres qui disent :

« Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous des tourments de l’Enfer !
»
sourate 2 verset 200-201-202

 


Le commandement de multiplier l'invocation d'Allah et de demander le bien dans la vie et dans l'au-delà après chaque rite.


Allah nous ordonne de multiplier les invocations chaque fois que nous achevons un rite religieux. Il dit aussi :

« comme vous invoquez vos pères. »

Selon Saîd ibn Joubayr , Ibn Abbâs dit :

«
Pendant l'ère de la Jâhiliyyan les gens se tenaient aux lieux prescrits durant la saison du Hajj, et l'un d'eux disait :

«
Mon père nourrissait le pauvre, portait les vieillards et payait les dus de sang (Ad-Diyya) ainsi de suite. » Leurs seules invocations étaient de se souvenirs des actes de leurs pères.


Allah révéla alors à Mohamed ce verset :

« alors invoquez Dieu comme vous invoquez d’habitude vos pères , mais avec une ferveur plus vive encore. »


c'est-à-dire souvenez-vous plus d'Allah et multiplier encore Son invocation, c'est justement pour cette raison qu'Il mit l'accent sur cette invocation pour la distinguer de celles du passé.Cette affirmation est similaire à celle au verset qui dit :

« ils sont devenues comme des pierres ou même plus durs encore »

ou encore :

« voilà qu'une partie d'entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d'une crainte plus forte encore »


et aussi le verset qui dit :
 

« et l'envoyâmes ensuite (comme Prophète) vers cent mille homme ou plus »

et aussi :

« et fut à deux portées d'arc, ou plus près encore »

cette expression n'indique pas le doute, mais la confirmation que cela est vrai et même plus.

En outre, Allah encourage Sa supplication après Son invocation, car il se peut que cette supplication intervienne à un moment où elle est acceptable. Allah blâme ceux qui ne Le supplient que pour les affaires séculaires et négligent ce qui concerne l'au-delà. Il dit :

«
Mais il est certaines personnes qui disent seulement : «Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde !» Ceux-là n’auront aucune part dans la vie future.
»

c'est-à-dire qu'ils n'auront aucune part. Ce dénigrement vise aussi à décourager les gens d'imiter ceux de ce type.

Saïd ibn Joubayr rapporta qu'Ibn Abbâs dit :

« Des bédouins avaient l'habitude de se tenir debout dans le lieu de Arafât en suppliant disant :

« Ô Allah ! Fais que cette année soit pluvieuse, une année fertile et une année de bonne procréation. » Il ne mentionnaient jamais les affaires de l'au-delà.

Ainsi, Allah révéla ce verset à leur sujet :


« Mais il est certaines personnes qui disent seulement : «Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde !» Ceux-là n’auront aucune part dans la vie future.»


Des croyants venaient après eux et disaient :

« Et il en est d’autres qui disent : « Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous des tourments de l’Enfer !»


à ceux-là Allah révéla :

« Ceux-là auront une part conforme à ce qu’ils auront mérité et Dieu est prompt dans Ses comptes.»


Allah ici fait l'éloge de ceux-ci, car ils Le supplient pour les affaires mondaines et celles de l'au-delà. Il dit à leur sujet :


« Et il en est d’autres qui disent : « Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous des tourments de l’Enfer ! »

Cette supplication englobe tout le bien de la vie présente et écarte le mal, car la belle part de la vie ici-bas comprend toutes les affaires mondaines dont notamment, la santé, la maison spacieuse, une belle femme, une subsistance confortable, un savoir utile, un bon travail ou acte, un moyen de transport confortable et une bonne réputation et tout aspect de la vie heureuse cité par les exégètes. Il n'y a donc pas de divergence entre ces aspects, car ils sont tus inclus dans la belle part de la vie.
Pour ce qui est de la bonne part dans l'au-delà, il n'y a pas de doute que la meilleure part ne peut être que l'accès au Paradis. Elle englobe aussi d'autres éléments dont la sécurité de la grande horreur dans le lieu du jugement, l'aisance du jugement et d'autres aspect dans l'au-delà.

Enfin, le salut du Feu englobe tous les éléments qui facilitent cette voie dans la vie présente dont l'éloignement des interdis, des péchés et des questions douteuses.

Al-Kâcim ibn Abder-Rahman dit :
« Celui qui a un coeur reconnaissant, une langue invoquante et un cortp endurant, aura été doté de la bonne part dans la vie, la bonne part dans l'au-delà et sera sauvé du châtiment du Feu». rapporté par Ibn Abi Hatîm 2/542

Un grand nombre de Hadith encourage la récitation de cette supplication, et Al-Boukhâri rapporta qu'Anas ibn Mâlik dit que le Prophète disait toujours :


« Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous des tourments de l’Enfer ! » Fathoul-Barî 8/35

Ahmed rapporta qu'Anas dit :

Le Messager d'Allah
rendit visite à un gomme musulman qui était souffrant et devenu aussi faible qu'un oiseau.

Le Messager d'Allah lui demanda :


« Est ce que tu faisais des supplications ? »

Il dit : Oui. Je disais : Ô Allah ! Quel que soit le châtiment que Tu as prévu pour moi dans l'au-delà, inflige le moi dans cette vie.

Le Messager d'Allah dit :
 
« Subhanne Allah ! Tu ne peux pas le supporter ou l'endurer. Dis plutôt



« Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous des tourments de l’Enfer ! »


L'homme commença à réciter cette supplication fut guéri de sa maladie. rapporté par Ahmed 3/107
 

 
 
pour retrouver l'invocation en phonétique et en arabe clicker ici :
 

 

Publié dans Tafsir Coran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article